Le Billet d'Humeur de...

 

 Le Cercle Vivienne est un lieu de prises de paroles libres. À ce titre, le « billet d’Humeur de… » ne reflète pas LA position du Cercle, mais celle du signataire.

Le Cercle l’intègre et l’affiche comme un élément constitutif de ses débats.

Nos « Mutuelles »... en chansons

 

Aujourd’hui ... « Que reste-t-il de nos amours ? » (Nos complémentaires.)

Si l’on se tient aux grands et gentils rapports sur la santé de cette dernière année, on se dit que :

-   Au mieux, on n’en parle pas : la « stratégie nationale de santé » est fort intéressante au demeurant, mais motus sur nos AMC.

-   Au pire, c’est l’exécution par le CAE (qui met en regard 6 mds de frais de gestion plus 5 mds d’avantages fiscaux pour 25 mds de prestations) qui se dédouane en donnant le choix improbable entre tout État ou tout assureur.

-   Au secours, on en parle à la fin du Comité Innovation Santé après avoir traité de l’hôpital et de la sécurité sociale (mais ce sont peut-être des amis qui ne voulaient pas donner l’impression de nous oublier !).

 

« Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi » disent-ils en ce moment :

Couverture collective santé obligatoire pour tous les salariés du privé avec l’ANI qui bouleverse toutes les stratégies des complémentaires, le contrat responsable encadré avec plancher-plafond, plus rien à voir en optique… Pourquoi ne pas pousser la logique à son terme avec des grilles pour un régime unique : cela sent la prison ou le mariage pour tous RO-RC !

 

Alors, pourquoi « je suis malade ! » ?

-   Malade d’avoir rapproché, fusionné, concentré, pour une informatique dite rentable, d’avoir accumulé des fonds propres destinés à S2, empilé des équipes pléthoriques pour des objectifs uniquement quantitatifs ou financiers...

-   Malade d’avoir cantonné – voire dilué, ou même gommé – tous nos enjeux sanitaires et sociaux au prétexte qu’ils n’étaient pas rentables pour nos mutuelles de livre 3 ou qu’ils étaient cantonnés à l’action sociale des caisses de retraite dans les GPS.

Ou…

-   Malade d’avoir, faute de rentabilité immédiate, laissé s’étioler la réelle proximité avec l’individu ou l’entreprise et d’avoir centralisé ou épuisé la démocratie de nos institutions.

 

« Et maintenant, que vais je faire ? »...

-   Répondre aux vrais enjeux d’efficience liée à la coordination des soins, à la médecine de proximité, en faisant participer nos équipes, nos réseaux et agences, avec les ARS, les Hôpitaux et les professionnels de santé pour trouver ensemble les solutions pratiques et conviviales qui feront que nos adhérents adhèrent, et que nos actions retrouvent du sens !

-   Participer à tous les projets et expérimentations que nanotechnologies, biotechnologies, thérapies géniques, intelligence artificielle et big data nous proposent tous azimuts...

-   Construire de l’assurance en considérant, avec éthique, la naissance d’une médecine du diagnostic, en anticipant (et donc en prévenant, bref en gérant, grâce aux nouveaux moyens « digitalisés » et à des équipes motivées) une réelle médecine personnalisée qui s’inscrit dans le temps et respecte l’autonomie de chacun.

-   Répondre à tous les besoins, primaires et essentiels, mais aussi plus sophistiqués, qui demanderont des services ou des interventions plus financiarisées, tout en restant globalement équitables.

-   Assumer un rôle d’accompagnement, retrouver une dimension d’utilité sociétale.

-   Faire vivre l’assurance santé pour qu’elle devienne de « l’assumance » efficace et solidaire, gérée par chacun au profit de tous, portée institutionnellement en toute démocratie.

 

Alors, c’est « ma philosophie »... ou cela donne « l’envie d’avoir envie » !!!

 

 

 

JEAN MOMBAZET

 

 

ADRESSE

12, Place des Victoires

75002

PARIS

TÉLÉPHONE

Tel: + 33 (0)6 14 63 51 35

© 2013 by Le Cercle Vivienne

Tous droits réservés